Présentations dynamiques

Les programmes du samedi 29 juin et du dimanche 30 juin sont identiques. ILS SONT DONNÉS SOUS TOUTES RÉSERVES EN FONCTION DES CONTRAINTES MÉTÉO, TECHNIQUES OU OPÉRATIONNELLES.

Patrouille de France

Rafale solo display

La Patrouille de France est la patrouille acrobatique officielle de l’Armée de l’air française créée en 1953.

Sa mission est de représenter l’armée de l’air, et d’être l’ambassadrice de l’aéronautique française à l’étranger.

Stationnée sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence, elle est considérée comme l’une des meilleures formations acrobatiques au monde.

Composée de 9 pilotes et de 35 mécaniciens, elle partage son emploi du temps entre la saison hivernale (entraînement), et la saison estivale (manifestations aériennes).

Le Rafale Solo Display (ou Solo Display Rafale) fait partie des ambassadeurs de l’Armée de l’air française, à l’image de la Patrouille de France. Le RSD est présent dans nombre de meetings depuis sa création en 2009 pour représenter cette dernière. Cette année nous fêtons les 10 ans du RSD.

À l’origine, cette unité faisait partie intégrante de Dassault Aviation puis a ensuite été reversée à l’Armée de l’Air.

L’escadron de chasse 1/7 « Provence » de Saint-Dizier, première unité opérationnelle de l’armée de l’air à voler sur Rafale, est fier de faire découvrir au public la présentation technique de cet extraordinaire avion. Le pilote manœuvre avec brio son Rafale dans toutes les spécificités du domaine de vol.

Cette maîtrise s’acquiert par un entraînement quotidien poussé, exigeant et intensif, alliant préparation au sol, simulateur et vol.

Alphajet solo display

Caracal Tactical Display

Pour sa réapparition dans la saison des meetings, l’Alphajet Solo Display propose une nouvelle série de figures acrobatiques, à la fois techniques et spectaculaires. Le public appréciera l’étonnante maniabilité de ce biréacteur d’entraînement de l’Armée de l’Air.

L’Airbus Helicopters H225M (ex EC 725) Caracal est un hélicoptère de transport militaire fabriqué par Airbus Helicopters.

Il porte le nom de Caracal dans l’Armée de l’Air et l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT) françaises.

Sa version RESCO (recherche et sauvetage au combat) est opérationnelle depuis juin 2006.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère français équipé d’un système de blindage et d’autoprotection comprenant la détection radar des missiles. L’EC725 est également équipé d’une tourelle FLIR qui lui donne une capacité d’intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 19 appareils équipe l’armée de l’air et l’aviation légère de l’armée de terre française.

École de Voltige de l'Armée de l'Air

F16 solo display de la Belgian AirForce

Cette prestigieuse unité est rattachée directement à l’Ecole de l’air, haut lieu de l’aviation qui forme depuis des décennies des générations d’officiers pilotes, mécaniciens et basiers.

L’Extra Flugzeugbau Extra 300, premier de la série, est un avion biplace d’entrainement et de compétition en voltige de haut niveau.

Il existe toute une famille d’avions de la famille Extra 300, des versions monoplaces pour la compétition de très haut niveau aux courses de vitesse.

Le F-16 Fighting Falcon est un avion de combat multirôle développé par General Dynamics (aujourd’hui Lockheed Martin) pour les États-Unis dans les années 1970.

Il est, en 2013, l’avion de chasse le plus utilisé dans le monde avec, selon une estimation, 2 309 appareils en service en 2012 soit 15 % de l’ensemble des avions de combat dans le monde.

La production qui originalement a lieu à Fort Worth, au Texas, devrait continuer au moins jusqu’au début des années 2020 pour l’exportation sur une ligne d’assemblage installée depuis fin 2018 à Greenville en Caroline du Sud.

Frecce Tricolori Patrol

Patrouille Suisse

Les Frecce Tricolori (en français « Les flèches tricolores ») sont la patrouille acrobatique officielle de l’Aéronautique militaire italienne. Créée en 1960, elle est constituée de neuf avions et d’un solo.

C’est la patrouille acrobatique sur jet comportant le plus grand nombre d’avions.

La Patrouille Suisse est la patrouille acrobatique officielle des Forces aériennes suisses. Ambassadeur de prestige, la patrouille fait des démonstrations aériennes en Suisse et à l’étranger.

Les pilotes sont au nombre de 9; ils ne sont pas des professionnels de l’acrobatie, mais des pilotes de chasse qui se retrouvent pour des entraînements spécifiques.

Long de 14,68 mètres pour une vitesse maximale de 1700 km/h, le F-5E Tiger II par son dynamisme et sa ligne fuselée émerveille le public. Le programme est composé pour une formation standard de six appareils.

Fouga Magister

A400M Tactical Display

L’Aérospatiale-Potez-Fouga CM170 Magister est un avion à réaction subsonique conçu en France au début des années 1950, et initialement destiné à l’entraînement des pilotes militaires.

Reconnaissable à son empennage arrière en « V » (dit « papillon »), il a été fabriqué à un millier d’exemplaires et utilisé par une vingtaine de pays. De nombreux exemplaires sont toujours en service au début du XXIe siècle.

L’Airbus A400M Atlas est un avion de transport militaire polyvalent conçu par Airbus Military, entré en service en 2013. En 2016, il totalise 174 commandes dont 24 appareils livrés.

Destiné à des missions de transport stratégiques et tactiques, l’A400M est capable de transporter jusqu’à 37 tonnes de fret sur 4 500 km. Ses commandes électriques lui permettent d’être aussi vif qu’un biréacteur de type Dassault Falcon 10, bien plus léger. Son cahier des charges le rapproche de l’Antonov An-70 ukrainien. Enfin, il est construit avec des matériaux composites le rendant plus léger et lui conférant une certaine furtivité.

Royal Jordanian Falcons

Nieuport XVII

La patrouille des Royal Jordanian Falcons est la patrouille acrobatique de Jordanie.

Elle a été créée le 7 novembre 1976 par le roi Hussein de Jordanie. Ses quatre pilotes sont issus de la Force aérienne royale jordanienne et ils volent sur des Walter Extra EA300S depuis 1992, avions monoplaces à hélices aux couleurs jordaniennes et équipés de fumigènes blancs.

Cette patrouille est basée sur l’aéroport dAqaba.

L’organisation de cette patrouille est atypique puisque si les pilotes sont des militaires, l’entretien des appareils est confié à la compagnie aérienne Royal Jordanian Airlines.

Le Nieuport 17 était dérivé du Nieuport 16, équipé d’un moteur plus puissant, d’ailes plus grandes et d’une meilleure structure. Les premiers appareils furent équipés avec un moteur de 110 ch (82 kW), plus tard avec un moteur de 130 ch (97 kW). C’était un avion très maniable mais les ailes inférieures avaient tendance à se briser lors de manœuvres extrêmes.

À partir de mars 1916 le Nieuport 17 fut utilisé par l’armée française mais il fut aussi adopté par la plupart des armées alliées. L’as canadien, Billy Bishop, reçut la Victoria Cross alors qu’il pilotait un Nieuport 17.

Les Allemands, impressionnés par les performances du chasseur français, en réalisèrent une copie très fidèle : le Siemens-Schuckert DI qui fut construit à 94 exemplaires.

Royal aircraft factory s.e.5a

Stampe

Le Royal Aircraft Factory S.E.5 était un avion de chasse biplan britannique de la Première Guerre mondiale.

Le Stampe SV-4 est un biplan conçu pour l’entraînement qui fut plus tard utilisé pour la voltige aérienne.

Les lettres « SV » de son nom viennent des ingénieurs belges Jean Stampe et Maurice Vertongen, concepteurs de cet avion.

C’est aussi le sigle de l’entreprise belge Stampe et Vertongen, créée le 17 octobre 1923.

AD4 Skyraider

Yako Team

Le Douglas AD-4N Skyraider Cn 7449 a été construit à l’usine de Douglas El Segundo, en Californie pour le compte de la Marine des États-Unis. En 1959, les premier Skyraiders ont été commandés et remis à l’Armée de l’Air Française.

Au total, les forces aériennes françaises ont exploité 113 Skyraiders principalement en Algérie. Les AD-4N ont été initialement acquis par les Français pour remplacer les P-47D Républic Thunderbolts utilisés dans des opérations contre des rebelles en Algérie pendant les années 1950.

Le Yakovlev Yak-52 est un modèle soviétique d’avion d’entraînement et de voltige. Cet avion d’entrainement soviétique, destiné aussi bien aux pilotes civils que militaires de la DOSAAF, était équipé d’un équipement radio et de guidage spécifique adapté uniquement à la navigation en Union soviétique. Le Yak-52 est motorisé par le Vedeneyev M14P, un moteur de 9 cylindres en étoile suralimenté par compresseur.. Pour affronter les rigueurs des hivers soviétiques et permettre au moteur de chauffer au parking et de maintenir sa température, le capot du Yak-52 est doté de volets contrôlés par une tringlerie, permettant de limiter le flux d’air entrant sous le capot moteur. Le Yak-52 est perché sur des trains tricycles rentrants, contrairement à sa variante monoplace qui repose sur des trains classiques (rentrants aussi).    

MD312 - Flamant

TMK1 Bulldog

Le Dassault MD311-312-315 Flamant est un avion militaire de liaison et d’entraînement développé par Dassault Aviation à la fin des années 1940. Il a été construit à 325 exemplaires, en service dans l’Armée de l’air française jusqu’en 1982, et également utilisé par quatre pays étrangers.

Venu de la banlieue de Lyon (Corbas) pour le meeting des étoiles et des ailes cet appareil appartient aux Ailes Anciennes de Corbas. Immatriculé F-AZVG c’est le numéro de série 189. Il a principalement servi sur la base de Villacoublay pour le transport de personnalités civiles et militaires. Retiré du service en 1983, il arrive sur en vol à l’aérodrome de Corbas en juillet 1983.

Développé comme un biplace côte à côte d’entrainement militaire de début à partir du B.121 Pup, le Beagle B.125 Bulldog se différenciait par un vitrage éjectable coulissant vers l’arrière et un moteur de 200 ch qui permettait de passer toute la voltige.

La structure était bien sûr renforcée, la voilure agrandie ainsi que les réservoirs, les roues de diamètre plus important. Derrière le pilote et l’instructeur un second élève ou un observateur pouvaient prendre place. Cet avion avait la particularité de disposer de 4 points sous voilure, permettant d’emporter des containers avec mitrailleuses de 7,62 mm, des missiles air-sol, des lance-grenades, des bombes de 50 kg.

Aucun Bulldog ne fut livré avec un système de tir et il semble que la Suède ait été le seul pays à avoir testé l’emport de charges sous voilure.

La Team bulldog dirigé par Mr alain Flotard vous émerveillera dans les airs.

YAK 3

EC135 Gendarmerie

Avion de chasse monoplace. Cet avion était expressément destiné au combat contre les chasseurs à basse et moyenne altitude. Entre 2.500 et 3.000 mètres, il avait une maniabilité et une vitesse supérieures aux appareils allemands et alliés contemporains pour une masse bien inférieure, ce qui lui valut son surnom de « Moustique ». La structure avait été allégée à outrance et son moteur optimisé pour fournir son maximum de puissance en dessous de 5 000 mètres. Vers la fin de la guerre, des exemplaires furent dotés des moteurs Klimov VK-107 de 1 700 ch, puis Vk108.

Le Yak-3 fut engagé à partir de juillet 1944 et il acquit rapidement un ascendant sur la chasse allemande, des instructions conseillant aux pilotes de la Luftwaffe d’éviter le combat avec des chasseurs Yak sans radiateur d’huile sous le moteur. Parmi les unités qui l’utilisèrent, le régiment de chasse de Varsovie et le régiment de chasse Normandie-Niémen qui utilisa jusqu’au début des années 1950 les exemplaires qu’il avait ramenés en France.

L’EC135 est un hélicoptère bimoteur léger polyvalent produit par Airbus Helicopters, anciennement Eurocopter.

Il est équipé de deux turbines Turbomeca Arrius 2B2 ou Pratt & Whitney PW206B2 équipées de FADEC, ce qui facilite la conduite moteur et par conséquent réduit la charge de travail du pilote tout en assurant une puissance optimale tout au long des différentes phases de vol.

Equipe de Présentation Hélicoptère Terre Airbus H120 Calliopé

Aéro - modélisme

Depuis 1963 l’’Equipe de Présentation Hélicoptère Terre présente tout le savoir faire des pilotes de l’’aviation légère de l’’armée de Terre ALAT sur hélicoptère.
L’EPHTERRE est constituée de 8 pilotes et d’’un contrôleur aérien qui endossent leur rôle d’’ambassadeur en plus de leur métier : moniteur pilote, aiguilleur du ciel, sécurité des vols)
Elle est stationnée depuis sont origine sur la base école général Navelet de l’’école de l’’aviation légère de l’’armée de Terre à Dax.

Le AIRBUS H120 Calliopé appelé aussi NHE est un hélicoptère mono turbine conçu sur une base d’’Eurocopter EC 120 Colibri avec une avionique modifiée pour les besoins de la formation des pilotes de l’’armée française. Il arrive à Dax en remplacement des Gazelles à partir de 2010.
Cette hélicoptère est né de la création du premier contrat d’’externalisation totale d’’un vecteur aérien entre l’’armée de Terre et la société Hélidax.

Le modélisme aérien, ou aéromodélisme, est une forme de modélisme qui s’est développé en symbiose avec l’aviation dont il s’efforce de reproduire le vol, la technique de pilotage, par des modèles spécifiques et l’aspect par des modèles à échelle réduite du réel.

Les dimensions des modèles peuvent beaucoup varier, de 10 cm à plusieurs mètres d’envergure, la masse variant de quelques grammes à 150 kilogrammes.

On peut distinguer deux formes principales de modélisme : le modélisme statique et le modélisme volant.

KANGAROO TEAM

L17

ZLIN256

CAP21

Patrouille BUSARDS

F86 SABRE

LC126

SE5A

PITT - EXTRA 260

YAK 50

Seront présents également :

Équipe parachutiste de l’Armée de l’Air
Dauphin service public
YAK 11
MS317
NORTH AMERICAN T-6
AIRBUS 0G
SAAB 105
SU 30MKI INDIEN